Périmée ou date approximative ?

The Witty Traveller

28 juin 2019

J’ai
entendu dire que plus le vin vieillit meilleur il est. Je croyais
naïvement que cela s’appliquait également aux êtres humains.
Plus ils vieillissent, meilleurs ils sont. Plus sages, plus avertis,
plus raffinés, plus courageux, plus aguerris, plus beaux, car les
traits comme le caractère cessent de se mouler sur ceux des autres
pour prendre leur forme définitive et unique.

Cependant,
il semble que certains hommes considèrent la femme comme pourvue
d’une «date de péremption», dissimulée sous sa
chevelure, dans le cou. Passée la trentaine, ils évoquent le
vieillissement des cellules, la diminution de sa fertilité et ses
habitudes de «vieille fille».

Sur
le marché de l’amour, la femme trentenaire est rapidement
concurrencée par les «petites jeunes» aux fossettes,
nez retroussé et yeux écarquillés de l’enfance. La
«femme-enfant» ne fait pas peur à l’homme, car il
sent qu’il peut la protéger de tout et l’aiguiller sur tout…

Voir l’article original 1 011 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s